Venez découvrir le Bénin


Pour ce quatrième carnet de voyage, je vous invite à découvrir notre pays d'origine (à toutes les deux, Lind et moi) : le Bénin. Mais, je suis surtout contente de vous embarquer avec moi pour cette nouvelle évasion ! Ce sera une manière pour moi de vous montrer d'où nous venons.

Bienvenue donc au Bénin : "Mi kwabô looo !" (Bonne arrivée ooh !)


Tout d'abord, où se trouve le Bénin ?

Le Bénin est situé en Afrique de l'Ouest. Les pays limitrophes sont : le Togo (à l'ouest), le Nigéria (à l'est), le Burkina Faso (au nord, du coté gauche) et le Niger (au nord, du coté droit).

Le Bénin est un pays côtier donnant accès au bord de l'océan Atlantique. Il y a donc plusieurs plages !!! 


A Ouidah (Casa del Papa)



A Cotonou (El dorado)


A Fidjrossè (La cabane du pêcheur)

Il y a aussi au Bénin, plusieurs cours d'eau : des lagunes, des lacs, des fleuves et même des chutes d'eau ! 




Le Lac Ahémé à Possotomè (Chez Théo)



Les Chutes de Koudou


Les Chutes de Kota

Le Bénin a 3 capitales à lui seul. Ce sont toutes des villes : Cotonou (capitale économique), Porto-Novo (capitale administrative) et Ouidah (capitale historique). Mais la capitale officielle est Porto-Novo. 

Cotonou ou encore CTN (lire "CITY - N"), comme nous aimons bien le dire entre jeunes, est la ville du Bénin qui compte le plus d'habitants. Cependant, Cotonou n'est pas une ville dont la majorité des familles béninoises sont originaires. Très peu viennent de "Cotonou". 

Je m'explique : A l'époque, la ville de Cotonou était une zone habitée que par un peuple de pêcheurs "Toffin". Désormais, plusieurs familles habitent à Cotonou car c'est devenue une vraie ville qui s'est développée... Par exemple, quand je rentre au Bénin, j'habite à Cotonou mais ma famille et moi, nous venons de Porto-Novo (ville située à environ 40 km de Cotonou). Je suis donc Porto-Novienne mais aussi Cotonoise !

Le Bénin compte 12 départements : l'Alibori, l'Atacora, l'Atlantique (où se trouve Ouidah), le Borgou, les Collines, le Couffo, la Donga, l'Ouémé (où se trouve Porto-Novo), le Plateau, le Littoral (où se trouve Cotonou), le Mono et le Zou.


Au Bénin, la langue officielle est le français. Mais, toute la population n'est pas alphabétisée...  Le "béninois" en tant que langue n'existe pas. Par contre, le Bénin est composé d'une vingtaine de groupes socio-culturels qui ont leur propre langue et culture. Vous retrouverez donc plusieurs dialectes selon les régions.

Au Sud du Bénin, nous avons les "Fon" (groupe ethnique) qui parlent fon, les "Goun" qui parlent goun, les "Adja" qui parlent adja, Les "Yoruba" qui parlent yoruba (langue parlée aussi au Nigéria), les "Nago" qui parlent nago (sorte de yoruba). Au Nord, nous avons les "Bariba" qui parlent bariba ou baatonu, les "Dendi" qui parlent dendi, les "Somba", les "Peulh"... Il y a tellement de langues maternelles au Bénin ! 


Mais les langues les plus parlées sont le fon (fongbé), le genbgé (ou mina, langue parlée au Togo), le yoruba, le dendi et le baatonu. 



Les Béninois et la langue française ! 

On invente des mots et des expressions ! Expressions assez rigolotes, d'ailleurs ! Voici quelques pépites :


"Il a fermé son téléphone" comprendre : "Il a éteint son téléphone, il est injoignable".
"Je ne t'ai pas dit ! Ma femme, elle attend !" comprendre "Ma femme attend un enfant!"
"Chacun doit jouer sa partition" comprendre "Chacun doit jouer son rôle".
"Bonne assisse" pour manifester l'intérêt qu'on porte à la personne qui est assise ("mi kou kalê" en fon ou "ê kou kalê" en yoruba).
"Bonne arrivée" comprendre "Bienvenue".
"Le manger est prêt !" comprendre "Le repas est prêt!".


Il y a également beaucoup de mots présents dans la langue fon qui viennent de l'anglais. Cela est lié au retour des béninois ayant été déportés au Togo et au Ghana mais aussi au NigériaVoici quelques mots en fon : 

Brêdi ou Blêdi (pain, déformation de "Bread")
Tchôrchi (église, mot venant de "church")
Tchouméka ("shoes maker")
Côpo ou Côfo (verre à boire, tasse venant de "cup")



Quand je suis au Bénin, j'aime bien retrouver des mélodies et couleurs propres à la culture africaine : Entre le coq du voisin qui chante quand le soleil se lève, entre le chien qui aboie, le bruit du balai sur le sol, les senteurs et les odeurs que j'inhale, les couleurs chaudes des tissus, la diversité de fruits et légumes, les danses que je vois, je sais que je suis sur le continent africain ! 





Que savoir d'autres sur le Bénin ?

Le Bénin, ce petit pays en terme de superficie (112 622 km²), a pourtant un riche patrimoine. 



Le Bénin a été, lors de la période de l'esclavage (du 17e au 19e siècle), une ancienne colonie française. Mais cette colonie a longtemps été partagée entre autres par les colons français et portugais. En effet, la capitale officielle du Bénin a été rebaptisée "Porto-Novo" (qui veut dire "Nouveau Port" en portugais) par Eucharistus de Campos en 1730. Ce dernier trouvait que cette ville ressemblait à la ville de Porto (au Portugal). Sinon en "goun", le nom de la capitale est "Hogbonù (lire "hô gbo nou").

Plusieurs familles béninoises portent des noms portugais ou brésiliens. Ces familles sont originaires de Porto-Novo ou de Ouidah. Voici des exemples de noms de famille : De Souza, Da Silva, D'Oliveira, Viera, Da Piedad, Santana, De Medeiros, Santos, Do Santos, De Campos, Gonzalvez...

Vous trouverez également des familles béninoises qui portent des noms de famille française.




Tout comme El Mina (au Ghana, photo ci-dessus) et l'île de Gorée (au Sénégal), Ouidah a fait partie des villes concernées par la Traite Négrière. A Ouidah, de nombreux esclaves enchaînés ont été envoyés vers le Brésil, les Antilles, les Etats-Unis et Haïti. 


Le Bénin a donc pris son "Indépendance" le 1er Août 1960 (il y a 56 ans) et est devenu une république : la République du Dahomey. Ce n'est qu'en 1975 que la République du Dahomey est devenue : la République du Bénin.  Le régime politique du Bénin est présidentiel. 

Le Bénin est producteur de la meilleure variété d'Ananas : le pain de sucre ! Sa chair est blanche (et pas jaune), très juteuse, sucrée et ne contient pas d'acidité. Cette variété est connue mondialement et est acheminée par avion dans certains pays.



La prochaine fois, lorsque vous irez au supermarché, amusez-vous à regarder l'origine des ananas. Vous pourriez tomber sur des ananas du Bénin ! Cela  m'est déjà arrivée ! Comment les reconnaître ? Ce type d'ananas reste vert lorsqu'il est mûr. Mais s'il commence à jaunir et qu'il est souple et ferme à la fois, c'est qu'il est mûr à point ! 


Lind vous avait déjà affirmé que tout est bon dans l'ananas ! Je confirme en vous invitant à relire ses 2 articles sur l'Ananas en général et sur la Tisane d'ananas ! Elle a utilisé des épluchures d'ananas venant de Côte d'Ivoire. 

Au Bénin, il y a une vrai diversité de fruits et légumes ! Connaissez-vous la Papaye ? C'est l'un de mes fruits préférés !




Puisqu'on est en train de parler de "bouffe", laissez-moi vous présenter les différents sortes de "goûter" que vous pourrez déguster au Bénin. Je raffole des "Yovo Doko" et des "Ata kpo Tévi". Vous les trouverez dans la "street" car ils sont vendus par des bonnes femmes qui font partie de la "Street food".


"Yovo Doko" 
(signifie "beignet de blanc" car ils sont faits à base de farine de blé, une farine importée à l'époque par les Colons blancs. Yovo : blanc. Doko : beignet. Ce sont des beignets sucrés) 


"Ata" kpo "Tévi" 
(Ata : beignet salé de haricot blanc. Kpo : et. Tévi : frites d'igname)


Pour celles et ceux qui le souhaitent, j'ai rédigé dans notre rubrique "Pause Gourmande", une recette sur les Yovo Doko et une autre sur les Frites d'igname (cliquez sur les titres en gras pour y accéder).



En ce qui concerne les religions, une bonne partie de la population est adepte d'une religion traditionnelle. Oui..., le Bénin est connu pour être le berceau du "Vaudou" (Vodoun).... Le Vodoun, c'est une religion des communautés Fon et Yoruba. Mais ce n'est pas un "truc de sorcier" ! La magie "noire" existe, je ne peux pas le nier (c'est une réalité), je dis juste qu'il ne faut pas faire l'amalgame !

Il y a aussi des béninois qui sont chrétiens (catholique, protestante, évangéliste), ou musulmans.




J'ai pris cette photo à Abomey (ville du Sud-ouest du Bénin et ancienne capitale du Royaume du Dahomey) pour vous parler des "revenants" : "égungun" (en yoruba) ou "kouvitô" (en goun).  Au Bénin, on suppose que "les morts ne sont pas morts". Les ancêtres reviennent pour se manifester aux vivants. Lors des cérémonies, les "kouvitô" portent des costumes colorés, ornés de coquillages et de paillettes. Ils dansent au son des tam-tams. Mais selon la tradition, le costume d'un revenant ne doit pas toucher le corps d'un vivant... (pas besoin de vous expliquer pourquoi!).



Quelle monnaie utilise-t-on au Bénin ?


Le Bénin est membre de l'Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA), nous utilisons donc le franc CFA (Communauté Financière Africaine). C'est le même franc CFA que l'on utilise en Afrique centrale (Gabon, Cameroun par exemple). Le taux de change en Euro ne change pas mais les imprimés sur les billets ne sont pas les mêmes...  

1 euro correspond à 655,957 francs CFA. Pour vos calculs, vous pouvez l'arrondir à 656 francs CFA. Alors, pour savoir combien fait 10 euros par exemple, vous multipliez 10 par 656. Ce qui fait 6560 francs CFA. Pour savoir combien fait 100 francs CFA en euros, vous divisez 100 par 656, ce qui fait 0,15 centimes d'euros. 

Une réflexion faite par une jeune femme d'origine africaine que j'ai entendu dans une vidéo et dont je suis entièrement d'accord faisait remarquer ceci aux européens lors d'une conférence : "Pourquoi "5000" unités de notre monnaie valent "une" unité de la vôtre alors que nous sommes les seuls à posséder les réserves d'or ?". Vraiment pourquoi ??? 


Une question qui devrait vraiment être prise au sérieux quand on sait que le franc CFA a été créé PAR les européens POUR les africains et que certaines personnalités africaines ont la volonté de créer une monnaie commune pour les africains et l'on les en empêche... Bref, je ne vais pas m'étendre dessus et parler politique ici, mais bon... Cette question est tout a fait légitime, je trouve ! 



Au Bénin, il fait chaud mais pas seulement !

Le Sud du pays a deux saisons sèches (de novembre à mi-avril et de mi-juillet à mi-septembre) et deux saisons pluvieuses (de mi-avril à mi-juillet et de mi-septembre à octobre). Les saisons sèches sont en réalité moins humides et chaudes.

Le Nord a un climat "subtropical" avec une saison sèche allant d'octobre à fin mai et une saison des pluies allant de juin à septembre.





Les périodes de fortes pluies sont juin et septembre dans le Sud et juillet et août dans le Nord. Les mois les plus chauds sont avril et mai. Mais tout au long de l'année, les températures sont comprises entre 20 et 35°C.

Lors de mon passage dans le Nord, j'ai trouvé que les paysages étaient très beaux pendant la saison des pluies : La nature est verdoyante !!!


Au fait, faîtes attention aux moustiques !!!

Il faudra donc prendre un traitement préventif contre le Paludisme (Malaria) et plusieurs flacons d'anti-moustique (essence de citronnelle, pour les locaux). La meilleure façon pour se protéger du Paludisme, c'est de dormir sous une moustiquaire

Une moustiquaire, c'est un voile blanc (mais bleu sur cette photo) placé au dessus du lit qui permet de dormir sereinement sans que les moustiques viennent vous donner un concert et vous laisser des souvenirs de leur passage pendant que vous serez dans les bras de Morphée. C'est vrai que vous pourrez vous sentir (comme moi) emprisonnés sous la moustiquaire mais, c'est la meilleure façon d'être protégé pendant la nuit.




Qu'est-ce qui a changé au Bénin ?

1) Nous avons récemment changé de Président de la République : Patrice TALON. Eh oui, il a un nom de famille française ! Nous avons été colonisés par les français, ne l'oubliez pas. Donc, c'est normal !

Le Bénin est reconnu mondialement pour être un pays où règne une stabilité politique. Et en Mars 2016, nous avons élu Patrice TALON dans le plus grand des calmes. Voici une belle leçon de démocratie pour le continent africain. 


Désormais, on compte sur le Programme d'Action du Gouvernement de l'actuel Président de la République pour les différents projets qui seront mis en place pour que le Bénin puisse continuer à s'améliorer et à être un peu plus connu ! (Pour les curieux et mes chers compatriotes qui veulent consulter le Programme intitulé "Bénin Révélé", c'est par ICI).


2) Depuis 2014, le port du casque est devenu "obligatoire" ! Tous les conducteurs de moto portent un casque pour se protéger. Cela a mis du temps avant que tout le monde comprenne que c'est important de porter un casque... Seul les conducteurs portent un casque. Les passagers pas encore... Mais çà viendra ! "Chaque chose en son temps"! 



Ce qui est marrant, c'est que certains conducteurs de motos n'ont pas un "vrai" casque. J'ai vu qu'ils avaient des casques de chantier, des chapeaux, des casquettes ... mais l'idée était là ! Par contre, je n'ai pas vu quelqu'un avec une casserole ou un panier sur la tête à la place d'un casque (comme peuvent le montrer certaines photos sur Google) !!! 

3) Je fais partie des béninois de la Diaspora puisque j'habite à l'étranger. Et je suis fière de voir que ma génération et la génération des plus jeunes se battent pour faire connaître le Bénin d'une quelconque manière qu'il soit. 


Ici, je fais allusion aux différents blogueurs issus de la Diaspora ou même habitant au Bénin qui, par leurs différents articles, n'hésitent pas de clamer haut et fort qu'ils viennent du Bénin. Oui, oui il y a d'autres béninois qui font partie de la blogosphère !  



Il y a entre autres les blogs : 


Lifestyle et Voyage : Awesome Places and Events 


Faîtes un tour sur ce blog qui fait la promotion des talents venant du Bénin Irawo Talents
Ou venez voyager à travers les articles du projet Be Kamite : Miroir de la jeunesse africaine
Ou, encore allez découvrir les blogs des talentueux photographes Yanick Folly et BBrunyck 

La liste est tellement longue mais, je n'hésiterai pas à la mettre à jour de temps en temps (laissez-moi le temps d'en découvrir d'autres) !


Qu'est-ce qui n'a pas changé ?

1) Le service Postale !!! Si vous êtes adeptes de cartes postales comme moi, ce n'est pas la peine de dire que vous allez envoyer une carte postale à votre meilleur ami et vous attendre que celui-ci le reçoive rapidement. 
Vous aurez le temps de rentrer de vacances avant que votre ami ne découvre votre carte postale. Mieux vaut tout simplement lui envoyer des photos via vos réseaux sociaux préférés (vous me direz on le fait tous ! Sauf que moi, je suis peut-être "vieille école" sur ce plan-là, j'aime bien envoyer "encore" des cartes postales).

2) Cotonou est la ville la plus polluée du Bénin. Polluée par la fumée qui sort des pots d'échappement des voitures, des camions, des motos mais surtout des taxis-motos en jaune appelés "Zémidjan" (signifie "Emmènes-moi vite") ou "Kêkênon" (conducteur de moto).

Tout cela est dû à la vente illicite d'essence frelatée. Les gens ne vont pas remplir leur réservoir à la station d'essence. Cette essence est donc vendue à moindre coût et surtout au bord des routes. Voici un stand...


Ce commerce nourrit des familles, c'est triste et très dangereux. Plusieurs personnes ont déjà perdu la vie à cause de ce commerce... Quand le stand se trouve au bord d'une route et qu'il y a un accident, c'est tout le stand qui explose !!! Et vous n'imaginez pas les dégâts...

Dur de combattre ce commerce qui tire son origine du Nigéria... Mais Lind et moi, nous savons que les choses changeront un jour ! "To miton na yi noukon" (Notre pays avancera) ! 

3) Au Bénin, les voitures, les motos et les bus sont surchargés (photo de couverture). C'est "dangereux" mais à la fois "rigolo" et "artistique" ! 

Qu'est-ce qui est à découvrir au Bénin ?


Il y a tellement de choses à découvrir au Bénin. Oui, oui, mon cher pays possède des ressources touristiques riches et variées ! 




Je vous présenterai dans un prochain article, ce que vous pouvez visiter au Bénin : du Nord au Sud (photos à l'appui). Mais je peux déjà vous dire que la meilleure saison pour visiter le Bénin est la saison sèche appelée l'harmattan : de décembre à mi-mai.


J'espère que vous connaîtrez avec moi le Bénin comme si vous vous y étiez rendus !!!

Odabô looo (Au revoir ooh) !

3 commentaires

  1. belle découverte, je ne connaissais pas ce pays :))

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Pierre ! Très heureuse que vous l'ayez découvert. :)

      Supprimer
  2. Je pensais que la capitale historique c'était plutôt Abomey...
    Très bel article. Merci

    RépondreSupprimer